Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un voyage, un livre, la réalité

par benissa

publié dans LECTURE

L'île Maurice... séjour paradisiaque au mois de mai dernier... l'accueil indéfectiblement chaleureux de la population, la douceur de vivre au bord du lagon turquoise et, dans ma valise, des livres dont l'action se déroule sur place: Le bal du Dodo de Geneviève Dormann, Sirandanes de Le Clézio,   Eve de ses décombres de Ananda Devi et Le dernier frère de Natacha Appanah.
J'aime beaucoup cette expérience de lire une histoire lorsqu'on est sur place, imprégné de l'ambiance, de la culture locale, avec la possibilité de visiter les lieux décrits, de rencontrer des gens qui ressemblent aux personnages du roman qu'on a entre les mains.
Et ces romans décrivent  souvent une réalité située à mille lieux de l'image que nous nous faisons de cette île merveilleuse... 
 Dans Le dernier frère,  l’auteur raconte la vie de Raj, un enfant mauricien qui découvre sans les comprendre, les réalités brutales du monde dans l’année 1945 et son amitié avec un petit garçon juif qui bien que dramatique lui redonnera l’espoir.  
Ce roman raconte aussi un épisode de l'histoire que même les mauriciens connaissent mal: le séjour sur leur île, de décembre 1940 à août 1945 de 1580 réfugiés juifs. Ceux-ci, fuyant la Pologne et autres pays d'Europe souhaitaient se rendre en Palestine. Mais, considérés comme des immigrants illégaux, ceux-ci furent refoulés par les Anglais et déportés à l'île Maurice qui était colonie britannique à ce moment là.
Pendant 5 ans donc, ces 1580 juifs, hommes, femmes et enfants, vécurent emprisonnés dans la geôle de la ville de Beau Bassin.


Dans le roman, le père de Raj, le petit mauricien est gardien dans cette prison. L'enfant, comme beaucoup de ses compatriotes ignore tout de ce qui se passe dans la lointaine Europe et ne sait rien des "crimes" reprochés à ces prisonniers. Traumatisé par la mort de ses 2 frères lors d'un cyclone récent, il se lie d'amitié et d'affection avec David, un petit prisonnier de son âge qu'il aide à s'évader.
Mais, comme d'autres détenus, David est malade,  décédera et sera enterré dans le cimetière de Saint Martin.


J'ai voulu savoir si cela faisait partie du roman ou correspondait à la réalité et j'ai cherché, le petit village de Saint Martin et son cimetière. Et, la réalité était là: 128 tombes alignées dans un carré réservé du cimetière bien entretenu... sur chaque tombe, le nom, la ville d'origine en Europe et 2 dates. Des personnes de tous les âges... 

Le roman est triste, mais pas larmoyant du tout. Raj subit beaucoup de malheurs dans sa vie... mais, il a une Maman lumineuse et ce livre est aussi le portrait plein d'amour et de tendresse de l'homme que Raj est devenu pour cette mère.  Si les événements de la vie de Raj sont terrifiants, celui-ci constate à l'automne de sa vie, qu'il a su résister et mener à bien sa vie d'homme.
La réalité historique nous informe que sur les 1580 réfugiés juifs internés sur l'île Maurice en décembre 1940:  
  • 212 ont rejoint différentes unités de combat,
  • 1320 personnes ont été libérées de l'île Maurice et ont obtenu la permission d'émigrer en Palestine, le 26 août 1945 ils arrivaient à Haïfa,
  • Soixante enfants sont nés dans le camp de Beau-Bassin durant cette période,
  • 128 sont morts durant leur internement.
Commenter cet article
D
<br /> <br /> MDR ... encore moi ... çà y est .. l'article sur l'ile maurice s'est affiché ... quelle belle ile .. il y a comme çà des endroits sur la planète qui font toujours rêver ... car sniff!! je n'y<br /> suis pas encore allée .... merci pour ces explications et ce délicieux dépaysement ... gros bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> coucou ma copine .. je profite de ta belle musique mais hélàs, je n'arrive pas à afficher le contenu de ton article de ce jour .. sniff!! +++ ... comment vas-tu ?? merci pour ton com ... re-sniff!!<br /> moi trop pauvre pour un vol en montgolfière ... mais jaurais aimé aussi ++++ bon vendredi mon amie .. bisous +++<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> Oui oui l'info était sur RMC et nul part<br /> ailleurs. C'est vrai que les projetions organisées des vacances, c'est la barbe. Mais là, j'aime bien le côté ludique et instantanée du partage visuel<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> oh je t'ai retrouvé par un com que tu avais laissé chez easydoor ! trop contente !<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> J'allais t'écrire que cela fait du bien<br /> une petite balade touristique au soleil par ce froid glacial de ce matin. Mais ton article est trop sérieux pour être léger. Des histoires de vies et de morts d'hommes du bout du monde et à<br /> l'humanité si proche de nous.<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> C'est vrai et çà m'a vraiment fait bizarre, d'être à la fois dans un roman et dans la réalité. Je n'étais pas sûre que ce cimetière existe réellement lorsque j'y suis allée... j'ai beaucoup aimé le<br /> livre. Bien que très triste, c'est très positif à la fin. Mais soyons légers quand même, ici aussi, il faisait 2°5 à 8H et un soleil radieux; d'ailleurs, il fait 19°7 maintenant à 11H40! Ce sera<br /> sûrement comme hier: j'ai fait une promenade très agréable au bord de mer.<br /> <br /> <br />