Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syrie: Sur la route de Palmyre

par Benissa

publié dans VOYAGES

Homs

Sur la route de Palmyre, nous sommes passés non loin de Homs, ville industrielle avec ses raffineries.

Pétrole, phosphates sont traités ici: Homs est la 3° ville de Syrie avec plus d'un million d'habitants. Elle est située au coeur de la vallée de l'Oronte.

Les habitants de Homs sont un peu la risée de leurs concitoyens à travers de nombreuses histoires humoristiques... un peu comme nous le faisons avec les histoires belges, (pardon à nos voisins).

Le vent est si fort à certaines pérodes qu'au sortir de la ville, les arbres le long de la route sont très penchés:

arbres.jpg

Peu après avoir quitté Homs, nous nous arrêtons prendre le thé dans une famille de bédouins. Certains se sédentarisent sur ces terres difficiles, sèches, sans végétation. Leurs maisons sont en torchis; tous les ans, la couche de terre qui les recouvre est refaite:

Maisons.jpg

Les petits bouts de bois qui dépassent permettent aux hommes qui travaillent à cette réparation de pouvoir se tenir et se déplacer sur ce toit en dôme.

Le toit, vu de l'intérieur:

Toitint.jpg

A l'intérieur, une natte et des coussins, une table basse, peu de meubles:

intérieur

natte


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est à partir de Homs que l'on quitte la route qui file au sud vers Damas pour s'orienter vers l'est à travers le désert.

desert.jpg

Cette partie du désert est une zone militaire. Le GPS de mon camescope ne fonctionnait pas, certains n'avaient pas de réseau pour leur téléphone portable...

Sous le sable, des réseaux souterrains qui affleurent par ci par là:

militaire.jpg

Rien d'autre à voir tout au long de cette route toute droite, vivement Palmyre!

 

 

 

Commenter cet article

EasyDoor 26/05/2010 11:14



Cette mosaïque au sol est superbe.
Mais cela doit faire bizarre de marcher sur ce tableau en 3D. On doit de temps en temps avoir l'impression de louper une marche.



Benissa 26/05/2010 11:45



C'est un dessin de mosaïque, peut-être, mais en réalité, c'est une natte!



dalinele 25/05/2010 20:45



les habitations me font penser à des pigeonniers! et le dénuement intérieur n'est pas pour me déplaire.... les niches me rappellent ce que j'ai vu dans l'habitation troglodyte à St Rémy sur
Creuse. ça doit faire une impression bizarre de traverser une zone militaire en touriste... tu te rends compte, si ton GPS avait quand même fonctionné, tu n'aurais pas fini le voyage!
lol.... 



Benissa 26/05/2010 09:13



Des pigeonniers, tiens je n'y avais pas pensé, mais il y a du vrai. La zone militaire s'étend sur des kilomètres... on n'est pas loin de la frontière avec l'Irak!



sandrasbz 25/05/2010 18:39



Bonsoir,


 


C'est formidable, on a vraiment l'impression de voyager avec toi ! Tu ferais un guide excellent. C'est curieux ce mélange de traditionnel et de modernisme. Les raffineries gâchent vraiment le
paysage (mais j'imagine qu'elles sont indispensables à l'économie du pays).


 


Gros bisous,


 


Sandra



Benissa 26/05/2010 09:16



Oui, malheureusement dans tous les pays il y a des villes industrielles... indispensables oui surtout dans ses pays qui consacrent la plus grosse part de leur budget à l'armement. Le peuple
aimerait bien en avoir sa part, mais la conjoncture dans cette partie du Moyen-Orient avec l'Etat d'Israël... tu vois ce que çà peut donner.



JACQUELINE/Mina 25/05/2010 11:53



je viens de poser mes valises...elles ne resteront pas très longtemps vides!!!


Merci de ta fidélité pendant mon absence!


Bonne journée!



Benissa 26/05/2010 09:17



Attends! tu repars quand? je croyais que la Syrie c'était à l'automne? tu as autre chose entre les deux? Veinarde!!!



Malika 24/05/2010 14:11



Bel article.



Benissa 24/05/2010 21:27



Merci mille fois.