Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Syrie: le temple de Ba'al à Palmyre.

par Benissa

publié dans VOYAGES

1-copie-2

Le nom araméen de la ville est Tadmor et en Syrie, c’est toujours le nom qu'elle porte à l'heure actuelle. Tadmor signifie palmier et la traduction grecque donna Palmyre. Deux sources, qui sont maintenant à sec, ont permis la constitution de la belle palmeraie de cette ville inscrite au patrimoine de l’Unesco depuis 1980.

La bible attribue sa construction au roi Salomon. C'était une cité commerçante très prospère car située sur la route de la soie. Fréquentée par les caravaniers, voyageurs et marchands qui traversaient le désert transportant épices, tissus, pierres et métaux précieux depuis la Chine et l'orient jusqu'en Egypte, Espagne et même jusqu'en Gaule.

L’édifice le plus imposant de Palmyre est un temple assez énorme, le Temple de Ba'al  ou Bel qui est le plus important édifice religieux du premier siècle de notre ère au Moyen-Orient. Ba'al est un dieu d’origine sémite dont le culte a été célébré de - 3000 ans avant J-C jusqu'à l’époque romaine: c'est le dieu protecteur de la Cité.

Le temple, bien conservé, s'élève sur les ruines d'un précédent temple hellénistique et présente des éléments architecturaux variés jusqu'à son sommet orné de merlons triangulaires que l'on peut voir sur la photo ci-après:

2-copie-1.jpg

La cour intérieure (205 x 210 m) est ceinte d'un mur qui mesurait 11 m de haut; elle était entourée de portiques à double colonnades. Le sanctuaire central (cella , sorte de saint des saints) rectangulaire, a été construit au début du Ier siècle: c'est  la partie close du temple à laquelle n'avaient accès que les prêtres.

Ci-après, détail du plafond à l'intérieur de la cella:

plafond-copie-2.jpg

Dans la cour se déroulaient les sacrifices des animaux qui étaient offerts au dieu.

colonnade.jpg

Sur les colonnes qui entourent la cour, on remarquera les consoles sur lesquelles se dressaient les statues de citoyens méritants qui avaient contribué à la construction du temple. Les chapiteaux s'ornaient de bronze doré.


Palmyre comptait 50.000 habitants lors du règne de la reine Zénobie

Au décès de son époux en 267, (l'a-t-elle assassiné???)  Zénobie, femme de tête d'une grande beauté se fait proclamer "illustrissime reine" et prend le pouvoir, car le fils qui lui reste est trop jeune (son beau-fils héritier étant également décédé fort à propos). Elle était d'une immenses érudition connaissant le latin, parlant le grec, le syriaque et l'égyptien.

En 268, à la tête de son armée, elle part envahir l'Egypte pour contrôler le commerce venant des Indes par la Mer Rouge. En 271, son armée s'est emparée d'Antioche. Désormais, Zénobie dominait la Syrie et l'Orient : les provinces romaines d'Arabie, d'Arménie et de Perse lui ont également fait allégeance.

Tous ces événements la poussent à prendre, en 272, le titre de Septimia Zenobia Augustia.

Bien entendu, Rome s'en est offusquée et l'empereur Aurélien se mit en campagne pour réduire à néant l'empire de Palmyre. Très rapidement, les armées de Zénobie ont capitulé et c'est en prisonnière qu'elle fut emmenée à Rome en 274 dans un cortège somptueux.

Qu'advint-il de Palmyre?

vue générale

Palmyre traversa en tout 22 siècles avant de sombrer en 1401 devant les armées de Timour Lang (Tamerlan.)

La ville tomba dans l'oubli et, jusqu'au XVIIè siècle, on ignora à peu près complètement l'existence des ruines de Palmyre et leur emplacement précis. Ce sont des négociants anglais établis à Alep, qui décidèrent en 1678 de s'y rendre. (Des récits leur étaient parvenus, colportés par des nomades...) Attaqués et dépouillés en chemin, ils ne parvinrent à atteindre Palmyre qu'en 1691.

Il fallu ensuite attendre 1924,sous le mandat français pour que les premières fouilles archéologiques débutent.

Album photos: (Cliquez dans l'espace noir sous la photo pour faire apparaître et utiliser les flèches Image 23 afin de faire défiler les images.)

 

 

Commenter cet article

JACQUELINE/Mina 03/06/2010 23:02



Quelle émotion devant toute cette beauté!!! J'ai comme l'impression qu'il y a un crescendo dans les photos que tu nous montres...tu as réussi de vrais petits chefs d'oeuvre!! Il me sera difficile
d'en faire d'aussi belles!


Bonne nuit Benissa



florence 02/06/2010 20:11



Bsoir M.C, j'espère que tu vas bien ainsi que les tiens et que vs avez enfin eut du beau tps auj. Ns la pluie était annoncée et finalement il a fait un soleil radieux avec une température
plus que chaude !! Moi je suis encore un peu fatiguée et de plus après ma leçon de moto de cet ap-midi où j'ai bcp slalommé et cela demande énormément de concentration... Mais bon c'est de la
bonne fatigue !! Je suis hyper fatiguée de ma leçon de moto, je suis en train de t'écrire avec ta musique de fond et je crois bien que je vais m'endormir sur mon clavier ...!! lol. Demain et ap
demain, j'ai encore moto. Je te souhaite une bonne soirée et douce nuit avec ts mes GROS GROS BISOUS. FLo 



jacqueline hagedorn 02/06/2010 17:56



Ces ruines laissent rêveur.. On imagine facilement la splendeur de la ville à son apogée. Le travail des architectes de l'époque me laissent pantoise... Bisous



Benissa 02/06/2010 19:27



Ce devait être magnifique en effet. Je n'imagine même pas le temps qu'il a du falloir pour sculpter toutes ces colonnes, tous ces chapiteaux, toutes ces statues. Tout est si grand!



sandrasbz 02/06/2010 15:48



Bonjour,


 


Une belle page d'histoire illustrée par ces photos somptueuses et émouvantes à travers les vestiges de ce qui fut une grande cité...


Gros bisous et bonne journée,


 


Sandra



Aude Terrienne :0010: 02/06/2010 14:33



J'imagine ça avec des gens partout, des marchandises et la vie qui grouille. L'un des murs ne m'a pas l'ir très droit? Sacré Tamerlan, il en a laissé des ruines !!


Pour la théière, c'est ma prof (qui lit parfois mon blog) qui m'a donné l'idée de surligner les arêtes. Je verrai quand j'ôterai les scotches si ça me plaît toujours sinon j'allègerai en faisant
des pointillés au lieu de traits continus.


Merci en tous cas de me suivre, ça me fait chaud au coeur.


                                                                               
:0060:



Benissa 02/06/2010 16:16



Cela devait effectivement grouiller de monde, vu la population qui y habitait, pour l'époque! Je suivrai l'évolution de ta théière, sois tranquille.