Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi poésie: l'Été - Théodore de Banville

par Benissa

publié dans POESIES

Il y a des régions où ce n'est pas une évidence en ce moment et pourtant...

C'est l'été!!!

 

L’Été

Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.
Il brûle tout, hommes et choses,
Dans sa placide cruauté.

Il met le désir effronté
Sur les jeunes lèvres décloses ;
Il brille, le sauvage Été,
La poitrine pleine de roses.

Roi superbe, il plane irrité
Dans des splendeurs d’apothéoses
Sur les horizons grandioses ;
Fauve dans la blanche clarté,
Il brille, le sauvage Été.


Théodore de Banville (1823-1891)

495px-Giuseppe_Arcimboldo_-_Summer-_1573.jpg

L'Été - Giuseppe ARCIMBOLDO (vers 1563) original au Kunsthistorisches Museum, VIENNE

 

 

 

 

Commenter cet article

dalinele 16/08/2011 17:45



il brûle, ou il éteint le feu, selon son humeur.... 



apsara 16/08/2011 12:07



très belle musique,beau poéme par contre je déteste les peintures de ce peintre!


beezoo ma belle


cette musique me fait songer à des gouttelettes d'eau sous la lumière dusoleil,enfin c'est un très beau paysage



Joelaindien 15/08/2011 22:12



coucou Benissa !


merci de ton passage, pas de souci pour le retard, il y a d'autres choses importantes hors blogosphère!! bises



françoise , La Vieille Marmotte 14/08/2011 19:20



A l'époque où ce poème a été écrit, l'Eté était plutôt "chaud" ? Les temps changent ... Nostalgie ,


 


Orageux et lourd ce soir !



eva 14/08/2011 17:58



Un délicieux poème de Théodore de Bauville... Merci Benissa pour ce poète qui n'est pas tellement cité... (hélas)