Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi poésie: A la faveur de la nuit - R. Desnos

par Benissa

publié dans POESIES

J0374.jpg

 

 

Se glisser dans ton ombre à la faveur de la nuit.
Suivre tes pas, ton ombre à la fenêtre.
Cette ombre à la fenêtre c'est toi, ce n'est pas une autre, c'est toi.
N'ouvre pas cette fenêtre derrière les rideaux de laquelle tu bouges.
Ferme les yeux.
Je voudrais les fermer avec mes lèvres.
Mais la fenêtre s'ouvre et le vent, le vent qui balance bizarrement
la flamme et le drapeau entoure ma fuite de son manteau.
La fenêtre s'ouvre: ce n'est pas toi.
Je le savais bien.

 



Robert Desnos (A la Mystérieuse, 1926)
Robert Desnos est né le 4 juillet 1900 à Paris. Il est mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de  concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie.





Commenter cet article

Emma 05/05/2014 21:01

Je voudrais connaître le nom du tableau et son auteur, svp ? (urgent !)

eva 29/10/2011 18:16



J'adore Desnos...



apsara 16/01/2011 08:18



Trsè bel écrit,presque envoûtant!


Belle journée



Benissa 19/01/2011 22:24



Les mots sont simples, de tous les jours... d'où vient la magie?



mediadisc 16/01/2011 01:38



Qui est cette femme élégante sur la photo? Très attendrissant ce poème. Merci, bon week-end!



Benissa 16/01/2011 08:49



Photo du net comme souvent, un peu rétro, j'ai trouvé qu'elle illustrait bien le texte.



Arige 15/01/2011 09:31



Terribles instants que cette attente "fuyante" dans la mesure où elle est désespérée. Tu traduis avec beaucoup de justesse je trouve le désespoir des proches de victimes des camps de
concentration.


Amitiés et belle journée à toi