Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Le monde est une jupe que je désire relever. " - Hanif Kureishi

par Benissa

publié dans DIVERS

190277--la-journee-de-la-jupe-de-jean-paul-637x0-2.jpg 

On n'en a pas trop parlé finalement de cette histoire de jupe jugée trop courte et qui a valu à une petite fille de 11 ans d'être punie et de porter toute la journée à l'école la grande blouse que lui a imposée une surveillante de son collège.

Lorsque j'ai entendu l'information à la radio, j'ai pensé:

"Encore une Lolita!  du genre qui porte des mini jupes, qui se maquille, qui aime aussi les pantalons taille-basse et les pulls minis afin de montrer le piercing qu'elle arbore au nombril"

Bref je me suis fabriquée une image ressemblant à quelques gamines que j'ai vues parfois dans des tenues que je ne jugeais pas aptes pour aller à l'école.

C'est juste une question de "dress- code": je ne pense pas que l'on s'habille vraiment de la même manière pour une partie entre amis, dans une station balnéaire ou au travail.

Idem pour les enfants les tenues sont différentes pour se promener entre copines, lorsqu'on est en vacances ou lorsqu'on va à l'école.

Et puis, je suis allée sur internet pour tenter de voir une photo, car les commentateurs disaient que la sanction était exagéré, que la tenue de la petite fille n'avait rien d'incorrect et que la petite fille avait été toute la journée victime des moqueries d'une partie des élèves.

 

 

Bref: qu'en pensez-vous?

Image-63-copie-2.jpg

On a invoqué l'observation du règlement interne à l'établissement qui exige "une tenue correcte, cachant les parties intimes".

Que l'on observe le règlement, je ne vois pas d'inconvénient, mais la tenue de ces petites filles... je ne la trouve en aucun cas indécente ni provocante. Je porte moi-même des jupes ou des robes de cette longueur là, voire plus courtes, parce que çà me plaît, comme il me plaît d'être en pantalon ou en jupe longue.

L'hiver, parce qu'il fait froid, on est souvent en pantalon, et c'est "la mode" de mettre des caleçons sous les jupes, mais  ce n'est pas une raison pour imposer cette tenue toute l'année.

Il paraît aussi que l'on veut "protéger" les filles...

J'ai déjà entendu çà quelques part... prononcé par des pères...des grands frères... dans un certain contexte...

Cela deviendra-il la règle à l'école?

Allons nous devoir dorénavant pour ne choquer personnes devoir porter de longues jupes noires?

Et puis quoi d'autre encore?

Si çà continue, je vais devenir...  féministe!

Si vous n'avez pas vu les film "La journée de la jupe" pour lequel Isabelle Adjani a reçu le César de la Meilleure acrice, je vous le conseille.

Lors de la remise des Globes de Cristal où elle a aussi été récompensée, elle a tenu ces propos:

« Cette jupe est un manifeste qui, plus que jamais, doit être portée. Cette jupe, c'est celle que portent des milliers de jeunes filles et de femmes pour affirmer qu'elles refusent que l'on confonde l'Islam, avec l'aliénation et l'assujettissement des femmes. Ce soir, je veux rendre hommage à ces femmes, qui comme Sonia Bergerac, mon personnage dans le film, se battent contre l'intégrisme, contre l'ignorance, contre la violence.


Une jupe, ce n'est qu'un bout de tissu, mais qu'elle soit courte ou qu'elle soit la longue, ce symbole peut nous aider à gagner une bataille contre l'obscurantisme, et même contre ce qu'il faut bien appeler, la haine des femmes. Cette jupe, c'est justement l'anti-niqab, c'est l'anti-burqa. »

Ce n'est même plus la peine d'aller chercher si loin!
PS ajouté samedi:
L'idée d'uniforme à l'école ne me choque pas, c'est la règle dans la plupart des pays que je visite au cours de mes voyages.

Qu'il y ait un règlement intérieur me semble tout à fait normal aussi, mais il devrait être extrêmement précis, afin d'éviter toute "interprétation" suivant que la surveillante est de plus ou moins mauvais poil, plus ou moins complexée, plus ou moins laxiste, plus ou moins féministe etc...
J'ai moi-même porté une blouse avec le nom inscrit dessus dans mes années de collège, ou pas, suivant le règlement des établissements qui étaient mixtes. Lorsque la blouse n'était pas imposée, du temps de la mini-jupe, cela ne posait aucun problème. C'est bizarre ce retour en arrière...

Les lycéens de 6° sont-ils donc devenus aussi obsédés? Et bien au lieu de brimer les petites filles, il serait temps d' enseigner à ces hommes en herbe que la tenue vestimentaire des filles ne leur donne aucun droit, ne les autorise en rien à oser le moindre geste ni la moindre remarque.
Et il est temps de ne plus mettre dans la tête des filles qu'elles auront toujours besoin d'être protégées, par un père, un frère, et plus tard un mari; mais qu'au contraire elles seront libres de mener leur vie à leur guise sans l'autorisation de personne.
Au moment où la façon d'agir de messieurs parmi les plus en vue provoque une mise à l'index qui semble devoir changer les comportements, du moins je l'espère,
au moment où certaines se battent pour ne plus porter des tenues opprimantes,
ce genre de fait divers est mal venu.

 

 

 

 

Commenter cet article

apsara 07/06/2011 19:17



Si j'avais connu quelqu'un comme toi,ma vie aurait été sans doute toute autre!!!je suis blindée,enfin presque!!!depuis
l'enfance j'ai l'habitude d'être traitée de salope;les femmes sont toutes des salopes,voilà le leitmotiv des hommes de la famille!on m'a toujours fait honte avec mon corps;t'as un corps de salope
voilà ce qu'on me disait à l'adolescence,je te laisse imaginer la venue des règles et cie!!!idem chez les soeurs,elles nous mettaient à l'index quand nous avions nos règles,disaient que nous
étions impures,sales etc...J'avais trop honte,on nous humiliait avec tout ça;quand j'ai eu mes règles à Avignon je voulais me suicider tellement j'avais honte et personne nem'avait parlé de ces
trucs là!longtemps j'ai voulu être un homme!


mais tu sais de nombreux hommes aiment nous humilier,nous mettre en état d'infériorité;pareil avec la ménopause,beaucoup en rigolent comme si nous n'étions plus que de vieilles peaux!jamais je
n'oserai avoir une relation avec des hommes ^de mon âge,ils me font bien trop peur;avec les jeunes l'amour est simple,nature!si tu savaisla vie que j'ai eue et que j'ai encore,tes cheveux se
dresseraient sur ta tête!ma mère et moi nous n'avons même pas le statut de vieilles serpillères!Nous avons vécu...et encore...une violence sans nom!


bonsoir benissa


je te serre fort contre moi



apsara 06/06/2011 19:02



je n'ai jamais entendu parler de cette histoire!!mais ne me dis pas que ce sont les deux gamines qui sont sur la photo!!maiselles sont plus que correctes!!là je ne comprends pas où se situe le
délit;les gens deviennent fous!!!


je porte souvent des pantalons parce que plus pratiques pour faire le boulot,je me vois mal en mini-jupe pour donner à boire aux chevauxmais j'adore la mini en été,les jupes longues fendues,les tailleurs etc...Un large éventail de tenues que les hommes n'ont pas
la chance d'avoir!!!un privilège rien que pour nous!!!


mais au boulot,au lycée,il est inutile de voir la raie des fesses,cela nuit au bon déroulement des cours!!!



Benissa 06/06/2011 19:14



Mais si, ce sont les tenues incriminées! cela correspond à l'article que tu as publié récemment "L'éducation parlons-en!" Je n'ose imaginer ce que ressentent à présent ces fillettes que l'on a
fait passer aux yeux de leurs camarades pour des petites "dévergondées" aux tenues "indécentes". Je n'ose imaginer l'image qu'elles ont de leur corps qu'il faut "cacher". Je n'ose imaginer l'idée
qu'elles vont se faire des garçons et des hommes ces personnages lubriques qui ne pensent qu'à çà! C'est lamentable! j'espère que leur parents sauront rétablir les choses et leur donner une autre
vision du monde.



mediadisc 05/06/2011 01:25



"Et bien au lieu de brimer les petites filles, il serait temps d' enseigner à ces hommes en herbe que la tenue vestimentaire des filles ne leur donne aucun droit, ne les autorise en rien à
oser le moindre geste ni la moindre remarque."


Suis 100% ,d'accord! Mais tu vois, je l'avais bien dit, à partir du moment qu'on commence à légiférer sur l'habillement des gens, il n' y a plus de limites car tout le monde peut
être choqué par un vetement ou un autre. Celle qui porte la burqa est choquée par les jupes courtes, les femmes avec des jupes courtes sont choquées par la burqa etc...etc...


A voir la photo...on danse sur la tête là...Pffff...J'en avais par entendu parler de cette histoire...encore une connerie à mettre dans le livre des records...



JACQUELINE/Mina 04/06/2011 11:48



Effectivement....on a vu pire!!! Et si ce règlement avait été appliqué dans les années 60 lorsque nous portions des mini jupes.....


 



Benissa 04/06/2011 12:57



Je me mets dans la tête de la petite fille qui dès 11 ans va penser qu'une jupe de cette longueur est indécente et choquante et  qu'elle n'est qu'une faible fille qui ne peut rien faire sans
être "protégée"... que toute sa vie çà risque d'être comme çà! J'ai ajouté un pots-scriptum à mon article. Bises ensoleillées du Pas-de-Calais.



dalinele 04/06/2011 10:34



je crois aussi que l'on ne s'habille pas pareil selon qu'on va au travail ou que l'on vaque à ses occupations dans sa maison, et tout et tout... il y a un truc qui me "chiffonne", c'est le mot
"punition" et le fait d'affubler une gamine d'un vêtement manifestement ridicule! un geste éducatif respectueux aurait tout simplement consisté à donner un autre vêtement si le premier était
manifestement choquant? mais la notion de choquant n'est pas mathématique... et on va me répondre que l'enseignante n'avait pas de jupe plus longue sous la main? enfin, dans tout ça, faire
attention à l'information fiable... car il semble que les infos se promènent plus vite que la vérité... même si la vérité est toute nue? 



Benissa 04/06/2011 12:54



J'ai vérifié la nouvelle (dépêche AFP) et elle figure sur tous les sites des grands médias nationaux. Je n'ai pas les idées très laxistes au niveau de l'éducation des enfants, mais là, la tenue
ne me parait pas choquante. Le plus important dans cette info ne me parait pas être la longueur de la jupe, mais l'image de ce qu'une future femme se fait de sa liberté et de sa condition d'être
faible qu'il faut protéger... on ne sait pas jusqu'où cela mène... j'ai ajouté un PS à mon article du coup.