Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Femme qui voyage laisse voyager son coeur. Rivarol

par Benissa

publié dans PERSO

passeport1.jpgJ'aime les voyages, vous le savez peut-être. Je voyage avec mon coeur et mon coeur voyage bien sûr. 

Il voyage déjà lorsque je prépare mon futur voyage...

il voyage encore lorsque je suis de retour lorsque je repense aux lieux visités aux personnes rencontrées, aux émotions vécues...

Et c'est pour cela que je montre aussi le côté moins joli des choses... un peu plus près de la réalité dirons-nous.

Les vacanciers qui profitent du  farniente en se prélassant au soleil ne voient pas toujours le quotidien des populations locales... ou ne veulent pas voir. Ils ne parlent que de l'accueil chaleureux, de la gentillesse des gens... ce qui est vrai mais ne soulignent pas ce qui est contraire à certains idéaux que nous avons.

Voyons ce qui se passe dans un pays qui est aujourd'hui sous les projecteurs. Destination bon marché, des charters entiers de français s'y déversent à longueur d'année. Les mêmes qui ne disent rien à leur retour ne parlant que d'un séjour merveilleux, critiquent les autres aujourd'hui.

Voyager doit ouvrir les yeux, rendre lucide...

Moi-même, je ne dénonce pas violemment, c'est vrai.

Je ne le fais que par petites touches, car je ne souhaite pas que mon blog amical devienne un lieu de polémiques. Je ne publie pas non plus ce qui pourrait m'attirer des ennuis comme cette vidéo que j'ai faite au Moyen-Orient: tard dans la soirée, une voiture de police percutant violemment un autre véhicule en plein carrefour que nous nous apprêtions à traverser. C'est très fort, croyez-moi de voir surgir des hommes avec de gros flingues dans les mains, on a vraiment le temps de penser: "et s'il y a une balle perdue?". J'ai filmé, en me cachant, le passage à tabac du conducteur de l'autre voiture... c'était peut-être un truand, mais... impressionnant quand même! Je n'en ai pas fait trop, je n'avais pas envie de finir au poste moi aussi, dans un pays comme çà... qui sait combien de temps on y reste, au poste!

J'avais parlé  à l'époque de mon voyage au Pérou des grèves dures qu'il y avait eu dans la région de Puno, perturbant un peu notre voyage... des pierres et pavés jonchaient les routes et avaient fait des victimes innocentes. Notre chauffeur était en liaison permanente avec sa femme et des amis qui lui indiquaient quelles routes et rues emprunter pour nous conduire sains et saufs à bon port.

Il y a un pays dont je n'ai pas parlé, je le fais en commentaires chez ceux qui en parlent comme d'un paradis... je n'y retournerai jamais.

 Seulement, lorsque je dis (et c'est vrai!) que l'on peut se promener en sécurité dans certains pays, parce qu'il y a de la police à tous les carrefours... lorsque je dis que les dirigeants sont élus mais qu'ils se succèdent cependant de père en fils... lorsque je dis qu'une grande partie de la population vit dans une misère crasse parce que la plus grosse part du budget du pays est consacrée à l'armée... etc, comprenne qui pourra.

Je me garde bien de donner des leçons à ces pays là... c'est aux peuples à se prendre en mains, nous n'avons pas à leur dire ce qu'ils doivent faire, simplement leur montrer comment on vit ailleurs pour leur donner le goût de la liberté et de la démocratie véritable.

Je me garde aussi de donner des leçons à nos politiques car la diplomatie n'est pas chose facile et notre pays doit continuer à entretenir des relations avec ces pays là... et cela passe par le contact avec leurs dirigeants malheureusement.

Nous, commun des mortels ne connaissons pas grand chose des subtilités des relations internationales qui évoluent si vite à la faveur des événements. C'est une matière difficile que j'ai étudiée lors de ma licence en droit. Et puis, comment vous comportez vous vous avec une famille amie dont le chef ferait des bêtises? Vous la laisseriez tomber, vous n'essaieriez pas de garder le contact pour essayer de les aider, malgré le pire?

Si vous n'osez pas partir seuls à l'aventure, pensez, lorsque vous voyagez, (je parle de voyage la plupart du temps, pas de vacances) aux voyagistes "équitables".

Ce n'est pas plus cher, car on loge dans des gîtes ou chez l'habitant. Cela apporte directement à la population des ressources financières, et cela permet de voir la réalité quotidienne d'un quartier, d'une famille. Il arrive qu'il n'y ait ni l'eau, ni l'électricité et que la cuisine soit faite dans la cheminée.... comme autrefois ici en France: exigeants s'abstenir!

De plus, une partie du prix du voyage est reversée, DIRECTEMENT là aussi, à des associations locales. Visiter ces associations est au programme: on peut voir ce que devient l'argent et çà fait chaud au coeur de voir qu'il est bien employé.

C'est de ce genre de voyage que l'on revient les yeux ouverts et plus riches.

 


Commenter cet article

un voyageur qui passe 17/02/2011 13:54



Je viens de lire ton texte très attentivement et je prends même un temps de réflexion avant de te répondre car j'ai toujours peur de déplaire, choquer et avoir des problèmes...
je n'aime pas non plus faire de la peine...


JE SUIS ENTIEREMENT D'ACCORD AVEC TOI sur tous les points que tu avances ! Je suis d'accord mais je ne le fais pas. Je suis d'un caractère "très lucide" et je vois, je vois très
bien ce que les autres n'aperçoivent même pas (sauf toi et certains, bien sûr)


Avant de partir dans un pays, j'étudie son histoire, ses moeurs et je connais ses difficultés (j'aime connaitre mon sujet) par contre, une fois sur place, je tiens absolument à rester un simple
touriste du moment que je voyage pour mon plaisir et que je ne fais pas un reportage journalistique. Je ne veux pas aller plus au fond des choses. Si de temps en temps tu viens faire un tour sur
mon blog (que je commence à peine) tu verras que je donne rarement mon opinion... je n'ai pas le courage de rentrer dans des débats sans fin... je fais que quelques observations de çi de là
concernant essentiellement la sécurité des touristes et surtout SURTOUT car c'est mon combat la condition des animaux En fait, en France comme à l'étranger, je
l'avoue, c'est les animaux qui attirent le plus mon attention. Pour ne pas souffrir, je suis donc souvent obligée de détourner le regard comme toi tu dois le faire quand tu rencontres des
populations malheureuses... A chaqu'un son combat et c'est bien ainsi !


J'aime bien ton blog, je vais venir m'y promener et maintenant que je suis prévenue "je vais lire entre les lignes" afin de deviner tes pensées profondes que tu n'oses pas
exprimer...



apsara 21/01/2011 08:33



Bonjour benissa


Aimer voyager c'est cela ,voir les pays tels qu'ils sont avec leur beauté,leurs défauts;rien est parfait!beaucoup de choses sont scandaleuses;les régimes durs;le travail des enfants,les coutumes
...mais chez nous aussi il y a des abominations que l'on ne dénonce pas!!!


sur VF après le départ de mon fils j'avais prévenu gentiment en disant que tout peut arriver même dans les endroits les plus paradisiaques;certains m'ont traitée de menteuse;d'autres m'ont
soutenue,aidée!je pourrais en dire sur la police,sur les représentants de notre pays en Thailande et ailleurs mais ce n'est pas à moi de les juger;ils paieront leurs méfaits en temps voulu...et
puis rien ramènera Gregory!!!justice sera faite en temps voulu;on ne fait pas le mal impunément!!!


Ce n'est pas facile de dénoncer les abus et puis ce serait bête d'empêcher certains de visiter tous ces magnifiques endroits!


tout peut arriver!oui même le bonheur!!


Bon vendredi


Beezoo



Benissa 21/01/2011 23:06



Oui, il faut continuer à voyager à voir comment le monde est réellement et à montrer aux autres comment c'est ailleurs, chez nous. 



mediadisc 21/01/2011 03:18



écrit avec intelligence, sagesse et cœur, (tout ce que j'aime en toi)! J'ai beaucoup voyager dans ma jeunesse mais je n'aime plus. Je préfère voyager avec l'esprit, cela me suffit...



Benissa 21/01/2011 23:12



Moi je ne suis pas encore rassasiée ni lassée. Au contraire! mais je voyage aussi avec l'esprit (et le coeur comme le dit Rivarol) lorsque je suis chez moi... c'est à dire la plupart du temps
quand même...



JACQUELINE/Mina 20/01/2011 23:12



Bien dit! C'est vrai que nous ne faisons voir que ce qui est beau...trop souvent, gardant pour nous les vraies reflexions sur l'état de beaucoup de contrées que nous visitons. Mais il est très
fréquent que quelques phrases dévoilent facilement ce que nous ressentons...Bravo pour vos choix!!


bises du soir.



dacaio 20/01/2011 22:56



Bravo Bénissa ... tu as raison ... et je pense qu'il y a voyages et voyages adaptés à chacun d'entres nous ... Personne n'a tort, personne n'a raison ... il y a mille et une façon dapprécier un
pays, une culture, un peuple, chez lequel, ne loublions pas, aussi amicaux soyons nous, nous n'en demeurons pas moins des gens de passages, des témoins d'un ailleurs qui parfois crée des envies
des besoins néfastes jusque là inconnus ...   Nous faisons payer à  nos hôtes le prix de notre curiosité, de notre soif de savoir, d'aventure, d'ailleurs ... tu as donc raison,
restons humbles et gardons nous de vouloir être justes car il nous serait pénible que la seule justice nous soit appliquée !! bisousssssssssssssssssssss