Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coucher de soleil sur la côte bretonne

par Benissa

publié dans POESIES

DSC02956.jpg

Un coucher de soleil sur la côte bretonne
Les ajoncs éclatants, parure du granit, 
Dorent l'âpre sommet que le couchant allume. 
Au loin, brillante encore par sa barre d'écume, 
La mer sans fin, commence où la terre finit ! 

A mes pieds, c'est la nuit, le silence. Le nid 
Se tait. L'homme est rentré sous le chaume qui fume ; 
Seul l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume, 
A la vaste rumeur de l'Océan s'unit. 

Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes, 
Des landes, des ravins, montent des voix lointaines 
De pâtres attardés ramenant le bétail. 

L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre, 
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre, 
Ferme les branches d'or de son rouge éventail.

José Maria de Hérédia 1842-1905

 

 

 

 

Commenter cet article
H


Sur cette merveilleuse musique lire ce beau poème ne fait que le rendre plus merveilleux encore!


Merci à Sandra pour t'avoir mis à l'honneur ce matin sur son blog, cela m'a permis de venir ici et je ne le regrette pas!


Amitié, helene


 


 



Répondre
M


Elle est fantastique cette photo!



Répondre
B


C'est une photo que j'ai prise près du Pouliguen et que j'ai "trafiquée" un peu... beaucoup pour évoquer le coucher de soleil. Tout le monde ne trouve pas cela très réussi. Merci d'apprécier.



D


Toujours une petite nostalgie de cette Bretagne de mes origines si belle et que j'ai quitée !


Bisous






Répondre
B


Tu es donc de Bretagne! C'est une belle région. J'aime beaucoup. D'autres articles vont suivre, sur le reste de mon week-end: j'ai vu de jolis endroits. J'adore tes petits chats qui se promènent
sur les blogs que tu visites.



D


Pas de blème, mon amie !!! je vois que tu me connais bien !! en effet, je suis ravie de manipuler les mots à double, voire triple sens ...  en 1974 au lycée, les meilleures notes de
l'académie, c'est pas rien çà, non ??? (hihihi si j'ai les chevilles qui enflent c'est la circulation du sang, d'abord !!! na!! mdr) bisousssssssssssssssss



Répondre
B


Mais c'est pour cela que je t'apprécie aussi!



D


quel magnifique poème mon amie - celui ci je ne le connaissais pas .... un bel hommage à la côte bretonne mais je me console en pensant que ce poème peut très bien s'appliquer aussi à MA
léditerranée !! LOL la photo en tout cas est magnifique !! tu es la reine de la technique photographique !!! merci pour tes coms - celui qui me traite d'Oie m'a faite bcp rire ... surtout que je
ne suis pas bien blanche ... de peau (le soleil du midi toujours !!! mdr) bisousssssssssssssss



Répondre