Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ALEP, la savonnerie Al Joubaili

par Benissa

publié dans VOYAGES

PilesavonsLes maîtres savonniers d’Alep se transmettent de génération en génération depuis plus de 3000 ans, les étonnants secrets de fabrication, naturels et artisanaux de cet étonnant produit, connu dans le monde entier. 

C'est à l'époque des croisades que ce savon atteint l'Europe, ouvrant la voie à la création de tous les savons durs que nous connaissons dont le savon de Marseille.

Tout d’abord pour fabriquer le savon d'Alep, ils utilisent une huile d’olive de première qualité  de 2e pression à froid.

Les manufactures de savons d'Alep cessent  toute activité de mai à septembre, tout débute à la fin de l’automne après la récolte des olives et le pressage de l’huile. 

1°) Dans les savonneries du vieux souk d’Alep, l’huile est alors chauffée dans les traditionnelles cuves, lentement, entre 80°C et 100 °C, avec une base (le plus souvent de la soude naturelle, autrefois extraite de la cendre de salicorne) et avec de l’eau: c'est l'empâtage qui dure 8 heures et vise à la saponification de l'huile. Le savoir-faire des artisans veille à ce que la cuisson reste régulière, puis, la pâte à savon ainsi obtenue est laissée à reposer pendant 12 heures. C'est l'adjonction de la précieuse huile de baies de laurier qui donne cette fameuse couleur verte, due à la présence naturelle de chlorophylle. On en met divers pourcentages, la meilleure qualité contenant 30% d'huile de laurier.

cuve1

2°) Vient le relargage qui vise à éliminer l'excès de glycérine qui s'est formé pendant la saponification. Cela se fait en ajoutant de l'eau salée qui va provoquer au bout de quelques heures, la division du produit en 2 couches: la partie inférieure, mélangée à l'eau va être retirée par un système de tubes.

3°) La cuisson: la pâte à savon qui est restée dan la cuve est portée à ébullition pendant plusieurs heures avec de la soude caustique pour obtenir la saponification totale de la matière grasse. On laisse ensuite encore reposer cette pâte pendant 12 heures et on retire à nouveau par les tubes, l'eau qui est dans la partie inférieure de la cuve.

4°) c'est enfin la phase du lavage: car il convient d'éliminer la soude contenue dans le savon. On fait donc à nouveau  bouillir la pâte pendant 4 heures avec de l'eau pour 2 ou 3 lavages successifs. A chaque fois, l'eau de la couche sous-jacente est soutirée par les tubulures de la cuve.

savon-etale.jpg

Lorsque la pâte à savon est prête, on l'étale alors sur un sol bien lisse en pierre. Au bout d'une journée, la savon a durci; on peut alors passer à la découpe qui est faite par des hommes armés de longs couteaux et chaussés de sortes de raquettes plates afin de ne pas écraser la pâte. Les pains de savon ont une forme cubique et avec une sorte de sceau, on y inscrit le nom du fabricant ainsi que la qualité du savon.


tour-dalep.jpg

 

Avec ces cubes, on forme des tours en quinconce (photo ci-contre) qui sont mises à sécher dans un local bien aéré.

 

Le savon d’Alep va alors « mûrir », perdre encore de son eau et durcir pendant 9 mois. 

 

Pendant ce temps, la chlorophylle, privée de soleil, s'oxydera lentement en surface et leur donnera cette nouvelle couleur marron, si caractéristique.

 

 

Le coeur du savon lui, restera vert.

morceau

Les cubes de savons sont ensuite entreposés dans des sacs qui seront expédiés aux 4 coins du monde.

pilesacs

À ce savon traditionnel, se sont récemment ajoutés de nombreux savons moulés (le savon traditionnel est alors réduit en paillettes qui seront moulées pour obtenir les formes souhaitées), de tailles plus ou moins réduites, de couleurs et de compositions chimiques variées... mais qui plaisent aux touristes sur les étals du souk !!!

savontouriste.jpg

Vous pouvez aussi utilise le savon d’Alep en shampoing ou en masque pour le visage. Il vous suffit de le laisser agir une minute et de rincer à l’eau claire.

Les hommes peuvent utiliser le savon d'alep en mousse à raser pour préserver les parties sensibles du visage soumises au feu du rasoir. L’huile d’olive du savon d’Alep a un effet nourrissant pour la peau tandis que l’huile de baies de laurier est un puissant antiseptique dont l'effet est désinfectant.

Bon à savoir également: un morceau de savon d'Alep est un anti-mites très efficace.

 


 

Commenter cet article

dalinele 29/04/2010 10:55



quel boulot!!! plusieurs images me sont venues en lisant ton article : il faut laver le savon avant qu'il ne nous lave... un tapis de savon, je n'avais jamais vu ça!!! des tours de savons, c'est
très joli à regarder... et quelle patience il faut, c'est comme pour les fromages!  il diffuse dans la salle
bain une petite odeur discrète.... agréable! bonne journée!



mediadisc 26/04/2010 23:41



Fascinant! Merci!



Benissa 27/04/2010 22:54



L'orient, son ambiance... beaucoup de choses sont fascinantes là-bas!



JACQUELINE/Mina 26/04/2010 22:44



j'imagine que tu as du en acheter....je crois que j'en ferai autant quand....j'y serai!!!


je déguste à l'avance mon voyage grace à toi!



Benissa 27/04/2010 22:57



Bien sûr j'en ai acheté, au kilo, sur place à la savonnerie... pour le prix d'un seul savon ici, en boutique!!!



EasyDoor 26/04/2010 13:49



 Superbe reportage sur cet artisanat traditionnel. J'aime beaucoup la photo des savons entassés en colonne c'est
comme une expo artistique. Mais toutes les photos sont belles et parlantes, illustrant bien la technique. Bravo !



Malika 25/04/2010 18:32



Merci. Bises