Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Concepcion Arenal y Ponte, doodle du jour

par Benissa

publié dans Design

En Espagne, le doodle du jour imaginé par Google est consacré à Conception Arenal y Ponte.

Concepción Arenal Ponte (Ferrol, 31 janvier 1820 - Vigo, 4 février 1893) est une auteur, journaliste, poète, romancière, auteur dramatique espagnole.

Elle a été la première femme à étudier dans une université espagnole... Il faut dire qu'elle y allait contre la volonté de son père et que c'est habillée en  homme (puisque les femmes y étaient interdites) qu'elle assistait aux enseignements de la Faculté de Droit de l'Université de Madrid dont elle sortit diplômée en Droit.

C'est également habillée en homme que Conception participe à des rassemblements politiques et littéraires, prenant ainsi part à la lutte pour la progression des idées féministes. 

À l'université, Concepción Arenal rencontre l'homme qui sera ensuite son mari. En 1848, elle se marie avec Fernando García Carrasco, homme capable de comprendre et d'accepter l'attitude combative de Concepción devant les injustices de son époque.

C'est ensemble qu'ils collaborer au journal libéral Iberia , jusqu'à ce qu'en 1857 Fernando meure de la tuberculose.

Doodle Conception Arenal  y Ponte

Concepción écrit en 1860 "Bienfaisance, la philanthropie et la charité" qu'elle décide de soumettre au concours de l' Académie des sciences morales et politiques, sous le nom de son fils Fernando, alors âgé de 10 ans. Elle remporta le prix étant ainsi la première femme honorée par l'Académie.

En 1863, elle est également devenu la première femme à recevoir le titre de visiteuse dans les prisons pour femmes, un poste qu'elle a occupé jusqu'en 1865, d'où l'inscription sur le doodle du jour: "Abrid escuelas y se cerraràn càrceles"... "ouvrez des écoles et les prisons se fermeront"..

Si on peut dire qu'en Espagne, le féminisme est né avec elle, son engagement s'exerça dans diverses directions, en faveur de l'évolution des femmes dans la société, en faveur des prisonniers, et en faveur des pauvres, n'hésitant pas à bousculer les idées en vigueur à son époque.

Son épitaphe est la suivante: "A la vertu, à une vie, à la science".

Commenter cet article

dacaiod 18/02/2015 19:23

bonsoir Bénissa .... j'espère que tu vas bien et que tu profites de ces journées qui en ce moment sont douces et annoncent le printemps ...
le soleil, je ne vais pas tarder à aller le rechercher dans l'océan indien ... tu connais Rodrigue ?
bisous et bonne soirée

dacaiod 08/02/2015 00:27

bonsoir Bénissa ... une femme certainement admirable mais puis-je t'avouer que sur la photo, je lui trouve un air austère, une bouche désabusée et un regard incisif ? et ma foi, je me dis que son épithaphe la décrit assez justement ... j''aimerais quand à moi que le mot AMOUR fasse partie de mon épitaphe, pour autant que quelqu'un songe à m'en écrire une .. LOL MDR
bisous bon dimanche

Renee 31/01/2015 17:04

Voilà une femme avancée pour l'époque et de caractère. Bises bises