Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romans-sur-Isère (Drôme): la Collégiale

par Benissa

publié dans Balades en France

Non loin de la grande voie de passage que constitue le Rhône entre les Alpes et le Massif central, Romans ne se situe pas au bord du Rhône, mais sur un de ses grands affluents, l'Isère.

L'Isère à Romans:

Romans-sur-Isère (Drôme)

La ville s'est développée à l'origine, parce que l'Isère est difficile à franchir aux abords de son confluent avec le Rhône et, pendant longtemps, la voie terrestre emprunta un gué qui se situait à cet endroit.

C'est près de ce gué que Barnard, archevêque de Vienne fonde en 838, une abbaye qui deviendra collégiale au XI° s. 

Romans-sur-Isère (Drôme)

Romans-sur-Isère (Drôme)

Entièrement construite en molasse, un grès jaune très tendre que l'on trouve dans le sous-sol local, la collégiale Saint Barnard associe l'époque romane et l'époque gothique dans les différentes parties de sa construction: elle fut détruite et pillée plusieurs fois au cours des siècles.

Romans-sur-Isère (Drôme)

A chaque fois reconstruite, restaurée, agrandie, surélevée l'édifice qui demeure aujourd'hui est le résultat d'une architecture évoluant du XI° au XVIII° siècle: c'est la cinquième église érigée sur ce lieu.

La sculpture du portail roman  Chacun des pieds-droits représente deux apôtres, juchés sur des lions, encadrés de colonnettes au riche décor: cannelures, feuilles de laurier et rinceaux. Les statues du portail représentent les apôtres : Saint Jean et Saint Pierre 

Romans-sur-Isère (Drôme)

L’église présente aujourd’hui une nef unique de quatre travées, dont les parties basses sont romanes. Le chœur, le transept et les voûtes de la nef sont gothiques.

Romans-sur-Isère (Drôme)

Les chapiteaux romans de la nef sont surmontés de remarquables sculptures et dans le choeur, les peintures murales du XIV° s. sont d'inspiration méditerranéenne et déploient une grande richesse de   couleurs et de dessins représentant la Jérusalem céleste.

Romans-sur-Isère (Drôme)

Romans-sur-Isère (Drôme)

Romans-sur-Isère (Drôme)

Romans-sur-Isère (Drôme)

Romans-sur-Isère (Drôme)

 

C'est aussi au XI°, en 1049 que le gué ancien deviendra un véritable pont qui permettait au trafic devenu plus intense de se faire plus facilement. Ce "Pont Vieux" permettait aussi (on avait déjà inventé çà à l'époque !!!) un péage qui permit à un autre bourg de se former de l'autre côté du pont, sur la rive opposée à Romans et de devenir une communauté indépendante en 1680 portant le nom de Bourg-de-Péage.

Vue sur le Pont Vieux et Bourg-de-Péage:

Romans-sur-Isère (Drôme)

Romans-sur-Isère (Drôme)

Autour de la collégiale Saint-Barnard, marchands et artisans installent leurs échoppes et développent une puissante industrie du drap dont la grande renommée perdure pendant près de sept siècles.

Au milieu du XVI) s., la ville fut très marquée par les crises religieuses dues à la Réforme. Elle fut ravagée en 1562 et pendant près de deux siècles la ville stagna, laissant son industrie du drap disparaitre avant que ne se développent la tannerie et la soie.

Un excellent document sur la naissance et le développement de la ville ICI 

A suivre ICI, Romans au fil des rues...         Photos BENISSA le 11 septembre 2014

 

Commenter cet article