Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Romans-sur-Isère (Drôme) au fil des rues

par Benissa

publié dans Balades en France

Juste en face du portail de la Collégiale Saint Barnard (VOIR article ICIla rue de la Pêcherie invite à la promenade.

Rue Pêcherie

Tout au début de cette rue,  la petite place Puits-du-Cheval interroge... elle doit son nom à une légende selon laquelle de jeunes Romanais, légèrement éméchés auraient provoqué le diable en ces termes : «Que le diable vienne, nous le monterons à la manière d'un cheval ! ». 

Aussitôt un petit cheval apparut. Les jeunes gens, pas impressionnés le moins du monde, entreprennent alors de le chevaucher. 

Le cheval mystérieux s'allonge au fur et à mesure du nombre de cavaliers et se dirige soudain vers l'Isère. Les jeunes comprennent enfin qu'il est l'incarnation du diable et invoquent Dieu. On dit que la terre s'ouvrit alors sous les sabots du cheval et que  celui-ci déséquilibré, désarçonna ses victimes dans un dernier soubresaut... avant d'être englouti. Une source jaillit alors à cet endroit précis, d’où la jolie fontaine qui orne la place.

Fontaine place du Puits du Cheval à Romans

La rue est bordée de maisons anciennes

Romans-sur-Isère au fil des rues

Romans-sur-Isère au fil des rues

Sur la gauche, un vieil escalier sombre descend vers l’ancien quartier des tanneurs, c’est l’escalier Josaphat 

Romans-sur-Isère au fil des rues

C'est un élément du « Grand Voyage », ou chemin de croix parcouru à travers la ville par une foule nombreuse le Vendredi Saint. Un riche marchand drapier de Romans, Romanet Boffin avait fait  ériger à partir de 1515, ces stations de piété rappelant les principaux actes de la Passion du Christ..

Escalier Josaphat à Romans

 

Dans la partie ancienne de Romans on parcourt des ruelles calmes

Romans-sur-Isère au fil des rues

on admire de belles portes:

Romans-sur-Isère au fil des rues

Au 25 de la rue de l'Armillerie on peut voir ce porche d'un bâtiment qui date du XIV siècle: le premier Hôtel de ville de Romans. Les assemblées municipales s'y tenaient à partir de 1382 et jusqu'à la Révolution française. Sur son fronton figurait une inscription subversive pour l'époque qui fait référence à l'esprit indépendant des Romanais: "Par ses bonnes coutumes et par ses bons citoyens, Romans se gouverne..."

Romans-sur-Isère au fil des rues

Molière lui-même aurait donné une représentation en ces murs! C'est en tous les cas ce que raconte la légende... 

En revenant vers le monument emblématique de Romans, on traverse la petite place de la Fontaine Couverte. Sur cette place, on voyait encore, au XIX° siècle, une grande excavation au fond de laquelle coulait une source, dans un petit bassin. L'eau arrivait par deux tuyaux en cuivre terminés par une tête de dauphin.

C’était la Fontaine Couverte, qui a  donné son nom à la place, et dont il est fait mention dans d'anciens documents remontant au moins au XIII° siècle .

Au début du XX° siècle, cette fontaine était encore réellement couverte par une voûte, au-dessus de laquelle on avait établi une autre fontaine bien plus accessible.

La fontaine actuelle, créée en 1981 et appelée « Le Flûtiste », est l’oeuvre du sculpteur romanais Toros.

Romans-sur-Isère au fil des rues

Le monument emblématique vers lequel nous portent nos pas le long d'une petite rue piétonne est la Tour Jacquemart

Romans-sur-Isère au fil des rues

Romans-sur-Isère au fil des rues

A cause de l’insécurité qui régnait au Moyen Âge, les chanoines décidèrent en 1164 la construction d’un rempart pour protéger le bourg autour de la Collégiale. Ce rempart comportait plusieurs portes: la tour Jacquemart qui abritait l’ancienne Porte de l’Aumône est un vestige de ce rempart. 

Romans-sur-Isère au fil des rues

 Le Jacquemart est donc l'automate qui sonne les heures

Le Jacquemart, Romans

Au pied de Jacquemart, une fontaine fut installée par le maire en 1850 afin de répondre aux besoins des habitants. Cette fontaine faisait partie d’un service de bornes-fontaines coulant librement.

Romans-sur-Isère au fil des rues

Le cygne de Jacquemart déverse encore les eaux de Sallmard, un des plus vieux réseaux de distribution de la ville arrivant, à travers la plaine, de la commune de Peyrins. 

Romans-sur-Isère au fil des rues

A l'autre extrémité de la place une sculpture représentant une chaussure nous rappelle que Romans est la capitale de la CHAUSSURE

Romans-sur-Isère au fil des rues

Romans-sur-Isère au fil des rues

A suivre.... Photos BENISSA      le 11 septembre 2014

Commenter cet article

kryss 06/03/2015 13:39

trés belle vidéo (y) a refaire sur d'autre site et rue ancienne de notre bon vieux Romans :)))

Bros de Puechredon 06/03/2015 13:28

Magnifique MERCI jolie balade et très instructive quel travail vraiment c'est chouette

dacaiod 30/10/2014 18:58

bonsoir ma belle .... avec toi, et grâce à toi, je redécouvre Romans que je ne connaissais guère, à part bien sur son fameux musée de la chaussure .... je n'aurais jamais cru cette petite soeur "pauvre" de Valence aussi charmante ....
bonne soirée et merci du partage - bises